RACES & IDENTITIES IN MOROCCO

Une proposition de Tarek El-Ariss, en collaboration avec Middle Eastern Studies – Dartmouth College et Kulte Center for Contemporary Art.

15h30 – 17h30: Black Morocco

Table ronde sur l’identité noire au Maroc avec Rita Aouad et M’barek Bouhchichi

18h00 – 20h00: Tinghir Jerusalem

Projection du documentaire “Tinghir-Jérusalem: les échos du Mellah” de Kamal Hachkar suivie d’une conversation avec Jalil Bennani et le réalisateur.

Les discussions navigueront entre les langues, principalement l’anglais, le français et l’arabe.

_

PRÉSENTATION DES INTERVENANTS

Tarek El-Ariss
Tarek El-Ariss est professeur et chaire du département d’études sur le Moyen-Orient à l’université de Dartmouth (USA). Parcourant les disciplines et les langues, ses recherches portent sur la culture, la littérature et les arts arabes contemporains, les nouveaux médias, la cyber-culture et les humanités numériques; mais aussi l’écriture de voyage et le roman de guerre; les études cinématographiques et télévisuelles; la science-fiction et l’utopie; le genre et la sexualité; la psychanalyse, la déconstruction et théorie des affects. Il est auteur et éditeur de plusieurs ouvrages dont Trials of Arab Modernity: Literary Affects and the New Political, Leaks, Hacks, and Scandals: Arab Culture in the Digital Age, et plus récemment The Arab Renaissance: A Bilingual Anthology of the Nahda.

Professor Tarek El-Ariss is Chair of the Middle Eastern Studies Department at Dartmouth College (USA). Spanning through disciplines and languages, his research involves culture, literature, contemporary art, new media, cyber culture, and technology; he also deals with travel literature and war novels; film and television studies; science fiction and utopia; gender and sexuality studies; psychology, deconstruction, and the theory of affects. He is the author and editor of many works, including Trials of Arab Modernity: Literary Affects and the New Political, Leaks, Hacks, and Scandals: Arab Culture in the Digital Age, and most recently, The Arab Renaissance: A Bilingual Anthology of the Nahda.

Rita Aouad
Rita Aouad est docteure en histoire de l’université de Provence. Elle a consacré ses recherches académiques aux relations entre le Maroc et l’Afrique sub-saharienne au début de la période coloniale dans une approche géo-historique. Enseignante, elle s’intéresse aux enjeux de la transmission de l’histoire au/du Maroc. Elle est auteure de nombreux articles scientifiques et de vulgarisation sur ses thèmes de recherche, ainsi que de manuels scolaires d’histoire du Maroc.

Rita Aouad has a PhD in history from the University of Provence. Her academic research uses a geo-historic approach, focuses on the relationship between Morocco and Sub-Saharan Africa during the beginning of the colonial period. As a teacher, she is interested in what’s at stake in teaching history about and to Morocco. She is the author of many scientific articles and the simplification of her research themes, as well as scholarly manuals on the history of Morocco.

M’barek Bouhchichi
Né en 1975 à Akka, dans le sud du Maroc, M’barek Bouhchichi enseigne les arts plastiques depuis 1996. D’abord distingué pour sa peinture, il a ensuite développé un langage esthétique particulier, lié à la fois à ses rencontres avec les artisans bijoutiers, potiers de Tiznit où il la longtemps résidé, mais aussi à ses explorations du grand sud marocain et à ses recherches consacrées à la place des marocains noirs dans la société marocaine.

Born in 1975 in Akka (Southern Morocco), M’barek Bouchichi has taught plastic arts since 1996. First known for his painting, he then developed a unique aesthetic language, linked both to his experiences with jewellery and pottery makers from Tiznit (where he lived for a long time), and also to his expeditions in the South of Morocco and his research exploring the role of black Moroccans in greater Moroccan society.

Kamal Hachkar
Kamal Hachkar, est un réalisateur franco-marocain qui a émigré en France à l’âge de 6 mois depuis son Maroc natal. Un pélerinage au village berbère de ses pères, Tinghir, lui révèle la longue cohabitation qui a uni en ces lieux Juifs et Musulmans, avant que la plupart des Juifs marocains ne rejoignent Israël dans les années 1950. Hachkar cherche à comprendre les raisons de ce départ. D’abord en parlant avec les anciens du village, ensuite en partant pour Israël, où il retrouve les Juifs de Tinghir, dont certains descendants de sa génération qui partagent sa curiosité pour ce passé commun. Il travaille actuellement sur deux projets de films documentaires, un autour de la musique judéo marocaine portée par la jeune génération juive et musulmane et un autre portant sur les identités amazighs.

Kamal Hachkar is a French-Moroccan director who moved to France from Morocco at the age of 6. A pilgrimage to the Amazghi village of his ancestors, Tinghir, revealed to him the long cohabitation between Jews and Muslims before most Moroccan Jews returned to Israel in the 1950s. Hachkar seeks to understand the reason for this mass departure. He first spoke to the elders of the village, then he left for Israel where he found the Jews of Tinghir, of which some descendants also shared his curiosity for this shared past. He is now working on two film projects, one about Moroccan-Jewish music popular among young Jewish and Muslim populations, and another about Amazighi identities.

Jalil Bennani
Jalil Bennani est psychanalyste à Rabat. Il est directeur de recherches au CRPMS de l’Université de Paris Diderot-Paris VII. Il est président du Cercle psychanalytique et auteur de plusieurs ouvrages : Le corps suspect (éd. Galilée et ed. La Croisée des chemins), Psychanalyse en terre d’Islam (éd. Eres), Un si long chemin : Paroles de réfugiés au Maroc (éd. La Croisée des chemins), Un psy dans la cité (éd. La Croisée des chemins). Il a reçu en 2002, le prix Sigmund Freud de la ville de Vienne pour l’ensemble de son œuvre.

Jalil Bennani is a pshychologist in Rabat. He is the director of research at CRPMS, part of the University of Paris Diderot-Paris VII. He is the president of the Psychologist Circle and the author of multiple works: Le corps suspect (éd. Galilée et ed. La Croisée des chemins), Psychanalyse en terre d’Islam (éd. Eres), Un si long chemin : Paroles de réfugiés au Maroc (éd. La Croisée des chemins), Un psy dans la cité (éd. La Croisée des chemins). In 2002, he received the Sigmund Freud Prize of the City of Vienna for his works.