Fragments d’un Miroir

Fouad Bellamine

«Fouad Bellamine revient, lui, sur ces dalles de la nuit que sont pour lui les stèles des cimetières de Fès, la ville où il est né. L’herbe des nuits, les lichens, la lumière, les tombeaux des séries des Cimetières de Fès sont comme sa Sainte- Victoire, dont Cézanne soulignait le «parfum de marbre lointain», un motif «où la clarté se spiritualise». Il a commencé à les «peindre» avec un appareil photo numérique à la fin des années 2000, imprimant les photos sur toile, les voilant de peinture. Ses Cimetières sont à la fois des souvenirs d’enfance (quand il jouait dans les cimetières de Fès) et une manière de méditer sur la fuite du temps, sur l’absence et sur la condition de l’existence.»

Extraits du texte de Pascale Lethorel
Critique et commissaire d’expositions. Directrice des Editions de l’ENSBA.

_

Apparution: Septembre/September 2013
28 pages / FR
Format: 24x32cm (fermé)
7 livrets détachables / separable booklets
Septembre/September 2013
ISBN : 978-9954-32-624-4
Dépôt : Légal 2013 MO2780

_

100 MAD/10€