The Lion’s Share

Ymane Fakhir

15th Apr - 31st Jul 2017

__

Ceci n’est pas un conte*

“The Lion’s Share” est l’une des premières histoires vraies  et illustrées de l’héritage musulman. Racontée par Ymane Fakhir,  cette narration esthétique est une projection où chacun est invité à imaginer sa propre “répartition”. Loin de toute mélancolie, “The Lion’s Share” n’est pas l’héritage immatériel et digne de la transmission culturelle à laquelle l’artiste a consacré une série de photographies intitulée “Trousseau”, entre 2005 et 2008, et les vidéos Handmade produites en 2011-2012.  Cet héritage n’est pas le propos ici. La part du lion est un “gâteau” que l’on se divise avant dégustation ou déchirement. Un drame dont seule la rumeur laisse échapper les formes. Une leçon d’algèbre où la tristement célèbre formule “une part pour la femme est égale à deux parts pour l’homme”, semble se déployer algébriquement à l’infini prenant la forme d’un “compte” dans lequel les huit personnages (époux, épouse, père, mère, frère, sœur, fils, fille) sont de pures abstractions mathématiques. L’histoire commence par le décès de Hussain, Leila, Abdelkader, Lalla Zhor, Khalil et Si’Mohammed.
* Ceci n’est pas un conte, phrase empruntée à Ahmed Bouanani qui introduit ainsi son histoire critique du cinéma marocain, intitulée La Septième porte (version de 1987).

 

Remerciements chaleureux à nos partenaires sans lesquels ce projet n’aurait pas été possible :
Ministère de la culture
Fondation Ajial
AFAC
Fondation Heinrich Boll
Service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France