The Wolf We Feed

Aida Muluneh

11th Mar - 11th Apr 2015

En partenariat avec la Galerie 127 de Marrakech, Kulte présente deux séries de l’artiste éthiopienne, Aida Muluneh. 

La Série 99 a été présentée lors de l’exposition curatée par Simon Njami, “The Divine Comedy : Heaven, Hell, Purgatory revisited by Contemporary African Artists” au MMK Museum für Moderne Kunst. Aida Muluneh s’intéresse alors au Chant XX de l’œuvre de Dante: 

« Et comme mon regard tombait sur eux à pic,
je vis dans chacun d’eux un changement étrange à partir du menton jusqu’au bas de leur tronc. Ils tournaient le regard du côté de leur dos
et, voulant avancer, marchaient à reculons, puisqu’ils n’auraient pas pu regarder devant eux. Peut-être sous le coup d’une paralysie quelqu’un aura pu voir des corps aussi tordus, mais je ne le crois pas et n’en ai jamais vu. »
  extrait Chant XX, La Divine Comédie de A. Dante 

La seconde série présentée The Wolf We Feed, s’inspire elle d’un poème amérindien qui reprend une discussion entre un grand-père et son petit-fils sur la nature de l’homme. Tous constitués d’une part de «mal» et d’une part de «bien» : c’est notre conscience, notre libre-arbitre, nous rappelle le vieil indien, qui nous fait passer de l’un à l’autre. 

Aida Muluneh joue avec les textes, s’en inspire pour en proposer une mise en image. La photographie n’est plus du domaine de la vraisemblance, de la réalité mais donne forme à un imaginaire collectif véhiculé notamment par les textes littéraires ou vernaculaires. Si elle nous parle de mythes anciens, de légendes, ses photographies nous montre comment ses textes perdurent dans nos sociétés actuelles. 

«The section that I found interesting relates to Canton XX (20) in which Dante encounters the backward turned heads of Amphiaraus, Tiresias, Aruns and Manto. Coming from a very conservative society, in which sorcery, fortune telling and spells are often looked down up on, I found it interesting that these rituals are nonetheless practiced behind closed doors.» Aida Muluneh à propos de la Série 99

«In our busy day of living this life, we often forget that the most basic elements of our lives are based on the choices that we make and how these choices have an impact on our families, community and society. I can’t help but to be drawn to these battles that we encounter within ourselves because I do believe that the moral decay we face in this generation can only lead to our own extinction.» Aida Muluneh à propos de la Série The wolf we feed.